L’immobilier sur golf se multiplie à Marrakech

Chic et très tendance, l’immobilier sur golf séduit aussi bien les sportifs que les amateurs de la nature. Les promoteurs immobiliers l’ont bien compris et beaucoup d’opérateurs se sont appuyés sur ce modèle pour développer de nouveaux resorts luxueux. Développer de tels aménagements a été complexe, un green nécessitant du foncier abondant et des investissements de plus 100 millions de DH.

 

De plus, ces opérateurs ont mis la main à la poche pour financer avec l’Etat la station de traitement et de réutilisation des eaux usées. Mais le retour sur investissement  était là et les opérateurs ont vendu sur plan les biens. Pour certains acquéreurs, férus de golf, l’avantage d’habiter dans un domaine construit autour d’un green réalise le rêve. Pour d’autres, c’est un calcul, car le bien en question permet de gagner des revenus locatifs lorsqu’ils ne sont pas là.

Dans l’ensemble, les tarifs sont beaucoup plus chers qu’en dehors du golf, l’acquéreur paie le prix de la sécurité et des services proposés. Aujourd’hui, Marrakech compte une dizaine de domaines résidentiels autour de greens et plusieurs autres sont en projet ou en cours de finalisation. Si ces projets sont respectés, Marrakech devrait doubler le nombre de ses greens d’ici 3 ans.  Tour d’horizon des projets phares.

  • «Les jardins de la palmeraie», premier sur ce créneau

Le groupe Palmeraie développement est le premier à avoir cru en ce potentiel. Pionnier de l’immobilier de luxe depuis plus de 30 ans, le promoteur a dédié une filiale Palmeraie Luxury Living pour développer, concevoir et bâtir ses programmes de prestige. «Les Jardins de la Palmeraie» à Marrakech est son premier projet. Il s’agit d’un resort situé dans le circuit de la palmeraie avec  38 villas, 356 appartements et 72 appart-hôtels. Les livraisons ont démarré en 2009 et continuent encore puisqu’il y a eu entre temps deux extensions de ce projet. Le programme s’appuie justement sur  son golf conçu par Robert Trent Jones, qui est l’un des plus grands  parcours de golf (27 trous) à Marrakech édifié sur 120 hectares rafraîchis par onze lacs.  Plus loin, sur la route de l’Ourika, le même groupe a adopté la même démarche pour les jardins de l’Atlas. Ce projet de Resort de 150 ha est totalement intégré et propose un golf de 18 trous, un club house… Autour du golf, une offre résidentielle de 654 appartements, 373 villas et 158 pavillons. Pour la réalisation de ce projet, plus de 2 milliards de DH sont investis. Plus de 100 millions de DH ont été injectés uniquement pour la plantation des espaces verts et la protection de l’environnement.

 

 

  • Un 36 trous pour Amelkis

Amelkis est aussi situé dans la Palmeraie de Marrakech (route de Fès) avec un ensemble résidentiel de luxe de 300 hectares en bordure de son golf de 36 trous conçu par Cabell B Robinson. Au départ, ce projet a été entrepris par la SNI via sa filiale ONAPAR. Mais en 2012, Emaar Morocco, la filiale marocaine d’Emaar Properties PJSC, a repris en main le projet où elle était actionnaire à 50% avec Onapar. Deux types de produits sont développés dans ce programme: les villas Hattan (55 résidences luxueuses donnant sur le terrain de golf d’Amelkis). Elles ont été conçues par les architectes Elie Mouyal & Charles Boccara sur des parcelles de 650 à 1.300 m², et comprennent Riads, patios, hammams avec une part belle dédiée à l’architecture marocaine. La deuxième partie de ce programme résidentiel est composée de lots de villas à construire par les acquéreurs.

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer